Mèt en Lèr Le chant des baleines
La Réunion,  Podcast

Mèt en Lèr – #1 Le chant des Baleines

Caudale sur Cascade Trou Noir x @Coralie.cots

Allez viens, je t’emmène en plein hiver Austral à la rencontre des cétacés.

Lors de mon 1e hiver ici, j’ai eu l’immense privilège de tomber sous le charme de ces sublimes mammifères que sont les Baleines bleues à Bosse.

Démarrer cette nouvelle aventure qu’est le podcast avec 3 passionnés pareil, je n’aurais pas pu rêver mieux. L’exercice de style que constitue une interview est franchement déroutant au début, mais il ont su me couvrir de bienveillance pour mes bourdes et se sont essayé avec brio à ce nouveau genre.

Le résultat, vous l’avez ici, avec 75 minutes de conversation autours de cet animal et sa place dans l’île intense et dans l’océan indien.

Le générique est issue d’une superbe production de  Lindigo, « La kazaza » extrait de l’album Milé Seck Milé avec l’aimable autorisation de Lindigo et Hélico. www.helicomusic.com

Dans cet épisode, tu as pu entendre parler différents protagonistes…

Jean-Marc Gancille – GLOBICE

(Podcast « Les sons de l’hydrophone »)

Il me fallait commencer par un organisme « scientifique », du moins qui à la vocation de sensibiliser la population à tout cela, indépendamment des prestataires touristiques. Lors d’un dernier sursaut dans l’élaboration de la trame de l’épisode, je réclame une interview à l’association Globice. Chanceuse que je suis, c’est Jean-Marc Gancille qui m’a répondu. Un podcast ? Ca tombe bien, il en lance un, et c’est un habitué de l’exercice puisqu’il a déjà participé à 2 autres émissions.
Ni une, ni deux, j’ai filé sur Saint-Pierre pour recueillir ses précieux propos : j’en suis ressortie galvanisée, et moi-même éveillée sur ma propre conscience écologique et touristique.

Il s’avère qu’on a lancé notre podcast quasiment en même temps. Globice a démarré sa mission scientifique, et vous pouvez suivre tout cela sur :

Et si vous avez aimé Jean-Marc Gancille, et que vous voulez plus de Jean Marc Gancille, vous pouvez en trouver ici, chez d’autres confrères podcasteurs :

Ou vous plonger dans son livre : Ne plus se mentir: Petit exercice de lucidité par temps d’effondrement écologique

Josias – Batopeï

Un peu de hauteur x @coralie.cots

Oyé Oyé Capitaine ! Ma 1e rencontre avec les baleines, je la lui dois. Ca me paraissait normal d’aller donner le micro à celui qui avait crée cette curiosité il y a un an déjà.

Quand vous verrez son joli speed boat jaune et bleu à quai, n’hésitez pas à le saluer.

J’espère que vous pourrez deviner à travers ses paroles les étoiles qui brillent dans ses yeux lorsqu’il parle de cétacés.

Inspiré et investi comme jamais, la création du podcast et la réalisation de l’épisode l’a même amené à racheter un hydrophone, avec lequel il a enregistré le chant que vous entendez tout le long de l’épisode.

La pointe au Sel x @coralie.cots

Fun fact, j’ai fait 5 ou 6 sorties cet hiver avec lui, pour espérer capturer des photos de baleines, ou récupérer sur mon enregistreur le chant des baleines : je n’ai pas eu un seul cétacé sur toutes ces sorties, donc pas de photos, ni d’enregistrement venant de mes propres appareils. (Mais du coup, ça m’a forcé à réfléchir à d’autres visuels, et en est né la collaboration avec @Coralie.cots !) Vous connaissez la vanne du cordonnier, qu’est le plus mal chaussé ? Bah là, c’est l’histoire d’une fille qui fait un podcast sur les baleines, mais qui n’en aura pas vue une de la saison !

Mais c’est aussi les lois de la Nature, et c’est cette incertitude qui les rend d’autant plus belle à mes yeux (effectivement, j’ai fini par digérer ma frustration pour rédiger une telle phrase).

Et merci à toi d’avoir enregistrer cette si belle partition et de me l’avoir partagée.

Vous pouvez le retrouver ici :

A toutes les baleines que je n’ai pas vues

Manu – Duocéan

Milkyway des Makes x @coralie.cots

Après avoir écorché le nom de sa société 25 fois pendant le podcast, je vous précise ici qu’il n’y a qu’un seul O !

Que c’est frais, que c’est inspirant de rencontrer des passionnés comme ça, qui vouent un respect énorme à ces bestioles et qui arrivent à transmettre ces passions de le cœur des vacanciers et locaux chaque jour grâce à leur sortie.

Cette interview fut pour moi au-délà d’un enregistrement, une conversation vraiment inspirante et qui m’a plus que confortée dans la démarche que je souhaitais entreprendre. Sensibiliser, renforcer ou faire naître des passions. Être la voix qui porte et qui peut faire voir les choses d’une autre manière.

Merci de ta bienveillance pour la 1e des 1e interview, pour ton enthousiasme et ta passion plus que communicative.

Ces projets et sa démarche méritent d’être soutenus : vous pouvez le suivre sur

Pour réaliser cet épisode, j’ai aussi écouté, sur les bons conseils de Manu, un podcast de LSD (La Série Documentaire) sur les cétacés, où sont interviewés les scientifiques dont il parle. Il s’agit de « Il faut oublier Moby Dick » de France Culture, un vrai petit bijou en 4 épisodes que je vous recommande également si vous voulez creuser le sujet. Je crois même pouvoir vous dire que Manu apparaît dans le 4e épisode !

L’aube de Cilaos x @coralie.cots

Et puis tous les autres

Baleine sous Gravillon x @coralie.cots

Ca manquait de remerciement …. Je dois une sacrée ovation à toutes les personnes du quotidien, qui m’ont soutenue tout au long de l’élaboration de cet épisode, aux personnes qui ont donné la force de se lancer, d’y croire. Vous qui avez eu la patience de m’écouter parler de chaque étape de ce projet, d’avoir nourri et conforté ce dans quoi je me lançait (Big up à mes collègues qui ont du m’entendre causer Baleines un peu trop souvent)

Ceux qui avaient les ficelles du « son » et qui ont accepté de partager leur savoir-faire, les bons logiciels & leurs conseils ; on ne s’invente pas ingé son, ni même dj, et encore moins Beatmaker, mais j’suis bienheureuse de mettre un orteil dedans et de découvrir ce monde.

Un grand merci à Coralie Cotin @coralie.cots, pour avoir répondu présente sur ce projet d’illustration du podcast que vous voyez là ! Plus rapide que son ombre à me dégainer mes silhouettes de Baleines, où elle a vite compris ce que je voulais malgré mes explications farfelues.

Et un grand merci à tous les auditeurs.trices qui vont laisser trainer leurs oreilles quelques minutes pour écouter cet épisode.

Nou Retrouv’ !

Apple podcast, Spotify, Deezer, Podcast addict, Google Podcast, Castbox….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kinésithérapeute le jour Tout plein d'autre choses la nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *